© Passage Giboin | Cindy Michaud
depuis 1906

Shopping dominical

Si Vichy est aujourd’hui attractive, non plus auprès d’une clientèle exogène qui fit la richesse de la cité thermale, mais auprès des populations autochtones (Clermont-Ferrand, Thiers, Moulins, Roanne, Lyon…), la ville le doit sûrement à la loi du 13 juillet 1906 sur le repos dominical et en tout cas aux dérogations que lui autorise son statut de station thermale.

Un centre-ville

Ouvert le dimanche

Avec ses magasins de centre-ville ouverts le dimanche, Vichy reste la ville du shopping que nulle « villa de la mode » ne viendra détrôner. Ici tout (presque tout disons) tient dans un gros mouchoir de poche : un triangle traversé de voies piétonnes et de passages couverts pour la plupart et délimité par trois rues dans lesquelles, dès les beaux jours venus, M. et Mme Tout-le-Monde vérifient leur statut social dans l’ombre portée de leur voiture sur les vitrines des magasins !

Les quatre-chemins

Des terrasses...

Cette cohabitation piétons-voitures continue de faire le bonheur des foules qui, une fois la voiture garée, se retrouvent dans l’un des cafés qui font le coin de la rue Lucas (en face du centre commercial, bâti en lieu et place d’un ancien hôpital militaire) et de la rue Georges-Clémenceau, deux axes hautement stratégiques.

Les quatre-chemins

... et un centre commercial

Tel qu’il est placé, le centre commercial des Quatre-Chemins, au carrefour des rues Lucas et Georges-Clemenceau, dans l’axe de la rue de Paris, vous ne pourrez pas rater ce bâtiment de verre et d’acier, où alors c’est que vous avez un phacochère dans l’œil. On rigole mais, l’autre jour, on a retrouvé un sanglier égaré dans la buanderie d’un célèbre palace vichyssois.

Vous êtes plutôt…

Shopping ? Promenade ? Les deux ?

Et maintenant que le décor est planté, place au shopping. Vichy, constitue le véritable épicentre commercial de toute la région. Que vous soyez un consommateur compulsif ou raisonné, vous trouverez toujours une bonne raison de venir à Vichy, ne serait-ce que pour vous promener dans ses nombreux parcs ombragés et pour aller de surprise en surprise ; si tant est que vous ayez un début de sensibilité à l’architecture de la Belle Époque, Art Nouveau ou encore Art Déco.