Dscf6419Dscf6419
©Dscf6419
L'ART DE VIVRE DE LA

Villa Anne‑Marie

Ici rien ne semble avoir bougé depuis plus d’un siècle. Un peu à l’écart du cœur thermal, la villa Anne-Marie est l’une des rares demeures vichyssoises à n’avoir subi aucune transformation au fil des ans. A l’intérieur la décoration est à elle seule un véritable livre d’histoire. Pour autant nous ne sommes pas dans un musée mais bien dans un véritable lieu de vie, où se croisent à l’invitation de ses propriétaires, artistes, amis et gourmands.

UN VERITABLE

Havre de paix

Depuis quatre ans, Paul et Ivy Sarrassat ont trouvé à Vichy un lieu à la mesure de leurs désirs et de leurs plaisirs. En effet le couple ne conçoit pas la vie sans amis autour de la table. Musiciens, plasticiens, photographes, peintres, ou tout autre personne qui aime laisser couler le temps en causeries, rires, bon mets et vins s’y croisent. Ce havre c’est la Villa Anne-Marie. Située 8, rue Albert-Londres la villa porte le prénom de la fille de Paul Martin, son architecte, qui l’a conçue en 1902, pour y vivre avec sa famille et y installer son activité professionnelle.

Discrète,

mais remarquable

A sa construction, la Villa Anne-Marie s’inscrit dans un quartier en plein développement. En retrait de l’avenue des Célestins, à l’écart du cœur thermal, elle joue la discrète. Mais, sa façade colorée de briques rouges et blanches, sa symétrie, ses appuis et balustrades, ses deux visages de femmes sculptées attirent le regard. Deux perrons déterminaient l’espace privé, à gauche, et, à droite l’espace professionnel. Paul Martin a joué, dans l’ensemble, la partition du néo-classique, avec des incursions architecturales vers la Renaissance pour la toiture et un soupçon d’Art Nouveau avec des faïences aux tons verts, jaunes, ivoires et des garde-corps.
Un éclectisme que l’on retrouve dans la décoration intérieure et qui a conquis les quatrièmes propriétaires de la Villa Anne-Marie. « Elle a appartenu à la famille Martin jusqu’en 1988. Ce qui explique la quasi-absence de transformations depuis sa construction. La Villa Anne-Marie est l’une des rares, à Vichy, à être restée dans « son jus ».

 

Un petit cocon

ouvert sur les autres

Un petit cocon, la Villa Anne Marie ? Avec ses 280 m2 habitables, ses 4 niveaux, sa quinzaine de pièces, ses 70 portes, ses deux terrasses, le visiteur peut s’étonner de cette délicieuse remarque. Mais, il suffit d’y passer quelques heures pour en saisir l’atmosphère architecturale très éclectique. Paul Martin avait combiné beaux matériaux (chêne, marbre, pierre) et modernité (salle de bain décoré de mosaïques en pâte de verre, chauffage à air pulsé, etc.). Selon les saisons, les hôtes peuvent clore les différents espaces et jouir d’un feu de cheminée dans chacun des trois salons ou bien, en été, tout laisser ouvert avec comme point d’attraction, la terrasse orientée au sud, accessible par la salle à manger. Au sous-sol la cuisine d’été permet de profiter d’un peu de fraicheur. La vaste terrasse du premier étage est équipée pour accueillir de belles tablées en été. La villa Anne Marie inscrite à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1989, s’anime d’une nouvelle vie avec ce couple qui ouvre largement son cocon aux amis.

Découvrir

la villa en photos