© Eglise Saint-Léger, Arronnes | Cindy Michaud
Sites clunisiens

Quand rayonnait Cluny

Avec ou sans son bâton de pèlerin, partir à la découverte des églises clunisiennes, parfois bâties dans des lieux improbables, c’est feuilleter des pages de l’art roman.

Rayonnement

L'ordre clunisien

Au XIe et XIIe siècles, la construction de l’abbatiale à Cluny, en Bourgogne, qui fut la plus grande abbaye romane, engendre un rayonnement extraordinaire propulsé par l’ordre clunisien, crée par l’abbé Guillaume le Pieux. Cet ordre a exercé son influence et sa fièvre bâtisseuse durant neuf siècles.

Le développement de

l'Art Roman

Au fil des siècles, Cluny a essaimé, favorisant le développement de l’Art roman, via l’installation de nouvelles congrégations parfois modestes, car réunissant de petites unités de moines, comme dans le Bourbonnais. Quatre sites clunisiens Saint-Germain-des Fossés, Arronnes, Châtel-Montagne et Seuillet témoignent autour de Vichy du rayonnement de Cluny. Certains sites sont modestes, d’autres révèlent une architecture imposante.

Saint-Germain-des-Fossés

Notre-Dame du Prieuré

Ce site clunisien constitué d’une église, classée aux Monuments historiques, depuis 1968, d’un pigeonnier construit au XVIIe siècle a conservé ses bâtiments conventuels. Dans une partie de ceux-ci résident les frères de la communauté de Saint-Jean. Ce prieuré est devenu propriété de la commune en 1979. Elle veille à sa restauration en partenariat avec l’association des Amis du passé et de l’évêché.

Arronnes 

Eglise Saint-Léger

Dédié à Saint-Léger et fondé au VIe siècle, l’édification du prieuré entraîne le développement d’un village médiéval. La vallée du Sichon était, autrefois, un lieu de passage très fréquenté aussi ce prieuré était destiné accueillir les voyageurs se dirigeant dans le Forez.

Au XIVe, les moines quittent Arronnes et le prieuré tombe en ruines. Ne subsiste que l’église romane, construite en granite de la Montagne bourbonnaise, sauf le portail d’entrée, en calcaire clair.

Châtel-Montagne

Eglise Notre-Dame

L’église Notre-Dame est la plus imposante de ces sites clunisiens de l’arrondissement vichyssois. Elle déploie son architecture sobre : clocher carré et façade occidentale ornée d’un porche de granite. L’engouement pour les pèlerinages expliquerait l’importance accordée à ce site de la Montagne bourbonnaise.

Seuillet

Eglise Saint-Martial

L’église Saint-Martial de style roman auvergnat du XIIe siècle, aurait été bâtie sur les vestiges d’une ancienne maison forte.

Elle est classée Monuments historiques depuis 1945 et depuis 2014, elle est estampillée site clunisien.