Voir les photos (2)

Temple Protestant

Site et monument historique, Patrimoine religieux, Temple, Inscrit (Monument historique), Patrimoine mondial UNESCO, Gothique, XXe siècle à Vichy
Gratuit
  • Rare exemple d'édifice construit dès l'origine pour être un temple protestant. Il est édifié par Samuel Henriquet en partie grâce aux donations des curistes anglicans. Il constitue un des seuls monuments français construits en style néo-gothique anglais.

  • Dans les temples protestants et les synagogues, la référence au temple de Salomon a poursuivi les constructeurs au fil du temps. L’interprétation de cette oeuvre biblique étant considérée comme indépassable, les constructeurs de temples se sont tournés vers le style gothique. Apparu dès la fin du xiie siècle en Grande-Bretagne, quand l’art roman prédominait en Europe, il devient, outre-manche, néo-gothique dès le XVIIIe siècle, bien avant que Viollet-Le-Duc ne lance, au XIXe siècle, la mode...
    Dans les temples protestants et les synagogues, la référence au temple de Salomon a poursuivi les constructeurs au fil du temps. L’interprétation de cette oeuvre biblique étant considérée comme indépassable, les constructeurs de temples se sont tournés vers le style gothique. Apparu dès la fin du xiie siècle en Grande-Bretagne, quand l’art roman prédominait en Europe, il devient, outre-manche, néo-gothique dès le XVIIIe siècle, bien avant que Viollet-Le-Duc ne lance, au XIXe siècle, la mode éponyme.

    Financé en partie par la communauté britannique de curistes qui fréquentent Vichy, le temple de la rue Durand-Fardel reprend les codes du temple anglican et notamment du style gothique perpendiculaire qui n’existait pas en France. On reconnait ce style aux voûtes presque plates portées par des colonnes nervurées en forme d’éventail.

    A l’intérieur, rien ne doit venir perturber la quête du fidèle. Point d’autels majestueux, mais une chaire. Sans autre ornement que l’évangile de Marc (l’amour de son prochain) et de Jean (la grâce de Dieu), elle surplombe une table de bois toute simple soutenant les évangiles, le pain de la communion et une croix vide. Cette croix ne porte plus le corps du christ. Il est ressuscité…

    Patrimoine UNESCO
    Depuis le 12 février 2002, le temple de Vichy y compris ses décors intérieurs, est inscrit, sous l'impulsion et la forte recommandation de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Auvergne, à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques avec la mention « rare exemplaire de style néo-gothique anglais ».

    Vichy, accueillant le monde entier, se devait d’être multiconfessionnelle et d’offrir un lieu de culte approprié à toutes les communautés religieuses qui la fréquentaient. Nous parlons d’une époque où il n’était pas envisageable de renoncer à sa pratique religieuse, fut-ce le temps d’une cure thermale. Aussi, dès 1867, Vichy compta un temple protestant qui s’avéra rapidement exigu comme la fréquentation de la station croissait de manière exponentielle.
    Les protestants et plus particulièrement les fidèles anglicans contribuèrent donc au financement d’un nouveau temple, édifié par l’architecte Samuel Henriquet et livré au culte en 1913. Mélange de sobriété et d’élégance le bâtiment cultive les contrastes. Façade, vitraux et mobilier intérieur se caractérisent par un relatif dépouillement tandis qu’à l’intérieur, les voûtes en éventail qui courent en nervures au plafond sont un rare exemple de style néo-gothique perpendiculaire. En France
    À noter que le portail monumental était jadis surmonté d’un clocher mur aujourd’hui disparu.
  • Environnement
    • Centre ville
    • En ville
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Activités
    • Concert
    • Expositions temporaires
    • Théâtre
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
  • Toute l'année
  • Mercredi
    10:00 - 12:00
  • Dimanche
    10:00 - 12:00
  • Culte le dimanche à 10h15.