img-name-mising

Ancien hôtel des Ambassadeurs

Site et monument historique, Patrimoine historique, Inscrit (Monument historique), Patrimoine mondial UNESCO, XXe siècle à Vichy
Gratuit
  • Pendant la Première Guerre mondiale, il sert comme hôpital militaire et pendant la seconde, il abrite le corps diplomatique (son nom d'hôtel des Ambassadeurs était antérieur).

    Il ferme en 1989 et est transformé en immeuble avec appartements en 1998.

  • La date de construction de l'hôtel est incertaine. Sa première apparition dans les guides du curiste remonte à 1858 et la famille Roubeau-Place en est à l'origine. Tout au long de son histoire, les Ambassadeurs a connu de nombreuses transformations.

    L'hôtel occupe une parcelle presque carrée. Au rez-de-chaussée, les différentes pièces de réception s'articulent autour d'un jardin central.
    En 1882, on pouvait compter 200 chambres, 20 salons et une salle à manger de 200 couverts, un salon...
    La date de construction de l'hôtel est incertaine. Sa première apparition dans les guides du curiste remonte à 1858 et la famille Roubeau-Place en est à l'origine. Tout au long de son histoire, les Ambassadeurs a connu de nombreuses transformations.

    L'hôtel occupe une parcelle presque carrée. Au rez-de-chaussée, les différentes pièces de réception s'articulent autour d'un jardin central.
    En 1882, on pouvait compter 200 chambres, 20 salons et une salle à manger de 200 couverts, un salon de fête pour 500 personnes, une salle de billard, un fumoir, des écuries avec boxes et stalles ainsi qu'un omnibus à tous les trains.

    Ascenseur et téléphone sont ajoutés en 1890, chauffage en 1897, éclairage électrique et garages en 1904, construction de trois villas annexes sur l'emplacement des écuries de la ville en 1912.

    L'hôtel abrita entre 1914 et 1919, un hôpital temporaire ou le professeur Fernand Lemaître exerçait une activité de chirurgie réparatrice de la face.
    Pendant la seconde guerre mondiale, il fut le siège du corps diplomatique du gouvernement de Pétain.

    Puis il retrouva son activité hôtelière qui cessa en en 1986.

    Il servit également de décor pour le cinéma, notamment pour le tournage de "Mon père avait raison" de Sacha Guitry en 1996.

    Patrimoine UNESCO
    Avec ses 200 chambres, il fut un des poids lourds de l’industrie hôtelière vichyssoise avant de cesser son activité en 1986. Mais l’hôtel Les Ambassadeurs est une belle maison dont l’histoire remonte au minimum à la moitié du XVIIIe siècle.
    Comme toutes les infrastructures, victime de la success story vichyssoise, il a dû à maintes reprises s’agrandir, jusqu’à atteindre la capacité d’accueil maximale de plus de 400 personnes en hébergement, 200 par service en restauration et 500 dans la salle de bal.
    D’anciens dépliants témoignent de la richesse de la décoration intérieure, au diapason de l’élégance extérieure bicolore, calcaire et brique. Donnant sur le parc des Sources et l’opéra, il est facile d’imaginer les élégantes de la Belle Époque quittant ses salons pour se rendre au spectacle.
    Il a également logé nombre de célébrités, comme, par exemple, Georges Simenon venu y chercher l’inspiration en 1967 pour son Maigret à Vichy, publié l’année suivante, dans lequel le célèbre commissaire profite de sa cure à Vichy pour élucider une affaire d’assassinat. Un morceau d’histoire pétrifié !
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
  • Visible de l'extérieur uniquement. Propriété privée.
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année 2022
    Ouvert Tous les jours
    * Visible de l'extérieur uniquement. Propriété privée.
Sur le parcours de
Sur place