Salle de l'Opéra de VichySalle de l'Opéra de Vichy
©Salle de l'Opéra de Vichy|Xavier Thomas
Visiter l'

Opéra de Vichy

La salle de l’Opéra de Vichy, pur joyau de style Art Nouveau [1901] de 1480 places, propose de nombreuses manifestations liées au spectacle vivant. Depuis sa rénovation en 1995, l’Opéra organise une soixantaine événements tout au long de l’année.

Un peu d'histoire

Les années 20 à Vichy

Evoquer l’opéra de Vichy c’est inévitablement revenir dans les années 1920, ou roaring twenties, quand l’élite des cinq continents affluait à Vichy, aimantée par le puissant attrait du jeu, la promesse d’une vie mondaine et culturelle de bon ton et la croyance aveugle dans les beaux discours carrés d’une médecine impérieuse, à défaut d’être impériale. Bien souvent, une simple petite affection chronique, mais néanmoins présentable, servait d’alibi pour venir « séjourner » à Vichy, un lieu de « villégiature » par excellence. Séjourner, villégiature, deux mots scotchés au fond du dictionnaire mais pas si désuets que ça puisqu’ils façonnent, aujourd’hui encore, l’aura de cette ville où le naguère et l’aujourd’hui sont intimement mêlés.

Découvrir l’histoire de l’Opéra de Vichy

Un bâtiment unique

Opéra... et Palais des congrès

Joyau du patrimoine architectural de la ville, le Palais des congrès – Opéra est constitué de l’ancien Grand casino, construit en 1865 à la demande de l’empereur Napoléon III, et de la salle de l’opéra dont la construction c’est achevée en 1901. Le palais des congrès accueille désormais toutes sortes de manifestations dont Les thés de l’Empereur ou les Fêtes Napoléon III.

Joyau

Or et ivoire

Unique en Europe

L’architecture de la salle de théâtre à la française est conçue comme une coque, sans aucun pilier qui gêne les spectateurs, grâce à une ossature métallique qui supporte la couverture et les parois. Son décor est remarquable de par ses motifs et ses teintes ivoire et or. C’est l’œuvre conjointe de Pierre Seguin pour les ornements sculptés et du peintre-décorateur Léon Rudnicki. Ce dernier a conçu « un style décoratif unique voué aux délices orales. volubilis, roses, marguerites… s’épanouissent dans une belle harmonie. » Pas de lustre ostentatoire, mais une coupole monumentale équipée d’une centaine d’ampoules et d’un système d’aération caché dans la série de lyres.

Style

Art Nouveau

de l'Opéra de Vichy

Parfait exemple de style « Art Nouveau », son décor peint par Léon Rudnicki est unique, tout entier voué aux motifs floraux : roses, marguerites, volubilis, et chrysanthèmes s’harmonisent avec les couleurs or et ivoire. La lyre est un élément très présent, nous la retrouvons le long des pourtours de l’orchestre, dans le creux des arbres du deuxième balcon, et aux retombées de la voûte où l’instrument est orné de rubans, végétaux, et de visages d’artistes contemporains de l’époque, ornés de pierres, tels Sarah Bernhardt, Réjane, Mounet-Sully, Coquelin etc. …

Insolite

Les backstages

Derrière le stuc et les dorures se cachent structures métalliques, mansardes oubliées, œilletons indiscrets, enchevêtrements de tringleries…

La bibliothèque de l'Opéra

Un trésor inestimable

Au hasard d’un reportage photo à la recherche de l’esthétisme de ces lieux cachés et difficiles d’accès, le photographe tombe sous le charme d’une bibliothèque oubliée dans laquelle sommeillent les partitions des œuvres jouées sur la scène de l’opéra.

Ils ont marqué

L'Opéra de Vichy

Léon Rudniki

Léon Rudnicki arrive en France en 1876 avec sa famille polonaise émigrée politique et commence son éducation à l’École polonaise de Paris. Il est naturalisé français le 19 octobre 1891. En 1892, Rudnicki entre à l’École nationale des arts décoratifs et reçoit entre autres l’enseignement de l’architecte belge Lucien Woog. Pour Woog, il réalise une partie des fresques et ornementations de la grande salle de l’Opéra de Vichy (1903) sous la direction de Charles Le Cœur, son témoin de mariage et ami, et reçoit les palmes académiques le 29 mai 1903.

Isaac Strauss

Chef d’orchestre des bals de l’Opéra de Paris et de la cour impériale, Isaac Strauss arrive à Vichy en 1844 et dirige, avec gloire durant 20 ans, les salons de l’Etablissement thermal. Grâce à lui, Vichy acquiert une réputation de ville de plaisir qui s’affirmera au siècle suivant. Sa maison de style néo-classique, fut édifiée par l’architecte Hugues Batillat en 1858 (4, rue de Belgique). Napoléon III y résida lors de ses premiers séjours à Vichy, en 1861 et 1862.

 

Pour aller plus loin

Vichy Culture

Pour aller plus loin, vous pouvez découvrir le musée de l’Opéra de Vichy mais également le Centre Culturel de Vichy avec sa salle plus intimiste ou notre médiathèque.