Église Notre-Dame des Malades Saint-BlaiseÉglise Notre-Dame des Malades Saint-Blaise
©Église Notre-Dame des Malades Saint-Blaise|Xavier Thomas
Église Nôtre-Dame des Malades

Joyau Art Déco

L’église Notre-Dame-des-Malades à l’exceptionnel décor intérieur Art Déco fut construite entre 1925 et 1931 contre l’église Saint-Blaise. Sa vierge noire est vénérée à Vichy de longue tradition pour ses miracles.

Une immensité

Au coeur du Vieux-Vichy

Passants et passantes qui musardent dans le quartier du Vieux Vichy peuvent être tentés d’ignorer l’église Saint-Blaise s’ils se laissent rebuter par son imposante architecture. Pourtant cette masse de béton joue les contrastes en abritant un joyau de la décoration Art Déco. L’église Saint-Blaise présente l’originalité d’être composé de deux églises : la « vieille église », bâtie en 1714,  et la « nouvelle église », édifiée en 1931.

Découvrir

Un peu d'histoire

Dans les années vingt, avec le thermalisme qui prospère à Vichy et la construction du quartier de France, Saint-Blaise devient trop petite. Le chanoine Robert  projette la construction d’une nouvelle église et fait appel à des donateurs. Ce chantier est confié à deux architectes vichyssois, Jean Liogier et Antoine Chanet qui ont réalisé le Petit casino (centre culturel Valery-Larbaud), l’hôtel Radio et l’Hôtel de ville.

Le béton armé

Un matériau révolutionnaire

Le nouvel édifice Art déco, un style  alors à son apogée dans les années trente, sera bâti en béton armé, « matériau  révolutionnaire » prisé par les architectes de ce début du XXe siècle. Sur son dôme, se dresse la statue de la Vierge. La dame vénérée mesure 5,20 m de haut et pèse 5 tonnes. En 1931, une nouvelle bénédiction célèbre l’église en partie achevée. En 1933, s’achèvent la construction du perron (50 tonnes de pierres), de l’escalier d’accès, de la crypte et la pose des vitraux. La décoration intérieure (chœur, coupole, fonts baptismaux) sera exécutée dès 1935. Elle se poursuivra en 1943 par les peintures des murs de la nef. Le clocher est érigé en 1956. Sur son toit en dôme se dresse une croix en béton et verre. Illuminée la nuit, elle est en quelque sorte la vigie de Vichy.

à l'intérieur

Un joyau Art Déco

La sobriété de l’édifice à l’extérieur ne prépare pas à la prodigalité Art déco offerte à l’intérieur par l’iconographie et les matériaux : peintures, vitraux,
mosaïques, marbre, onyx, marqueterie, etc. La décoration est en cohérence  avec l’architecture : deux lignes directrices, la verticale pour « l’aspiration
de l’âme humaine vers Dieu »  et l’horizontale, tout autour, conte « l’histoire du monde centrée sur le Christ». C’est une lecture, en grand format et en images de la Bible.

Saint-Blaise

La vieille église

Cette chapelle a toujours été l’objet d’une grande ferveur à Vichy, en raison notamment de la Vierge noire du XIVe siècle. Elle est vénérée à Vichy de longue tradition pour ses miracles. Selon certains récits, à la Révolution, seule la tête de sa Vierge noire échappe au feu, grâce à un enfant de dix ans qui la sauve de la destruction. En 1802, elle est placée sur un socle de bois recouvert de l’ancien manteau et reprend ainsi la tête des processions. Il faudra attendre 1931 pour que la statue retrouve son corps grâce à la sculptrice Emma Thiollier. Désormais, elle est placée au-dessus de l’autel de la chapelle Saint-Blaise, dont l’un des vitraux confère à Marie, le titre de « Vierge qui exauce vite ».